Triple P : Physiologie et Psychologie en Parapente.

 

2016 09 08 saint Hil - Bonneville 03

Introduction

Chaque année, 2% des licenciés de la FFVL (Fédération Française de Vol Libre) déclarent avoir un accident. Malgré la sécurisation du matériel, la formation des pilotes et les mesures prises par la Fédération, le fléau empire chaque année. Mais quelles sont les causes d’accident ?

Les accidents, les risques, les incidents de vols, les vracs, les rattrapés, les « oh c’était rien ça »… tous ces mots sont tabous en vol libre. Certains pilotes volent même avec des gris-gris, des porte-bonheur. Les accidents et incidents de vol (les accidents de vol « rattrapés ») sont-ils donc des fatalités ? Ou au contraire des conséquences seules d’erreurs de la part du pilote ? La vraie question résiderait plutôt dans « comment un pilote peut-il gérer au mieux les risques lors de son vol ? »

En 2016 est lancée la première étude sur la physiologie en parapente en très haute altitude avec Tom de Dorlodot. En approfondissant les recherches sur les facteurs humains et non humains en parapente, c’est le déclic pour Mathieu Verschave-Keysers et Charlotte Roura. Ils fondent le Triple P : Physiologie et Psychologie en Parapente en août 2016, une association loi 1901 à but non lucratif. Le programme de recherche est ambitieux : identifier les facteurs de risque d’accident en parapente, qu’ils soient d’ordre physiologiques ou psychologiques. En septembre, la FFVL leur accorde une première aide financière pour monter une étude sur les facteurs psychologiques à risque d’accident. Une deuxième bourse est accordée au programme 4 mois plus tard pour débuter les expériences sur les facteurs physiologiques et pour développer un nouveau modèle d’accidentologie en parapente.

Plusieurs scientifiques spécialistes de l’altitude, des sciences cognitives et de la gestion des risques apportent leur soutien et leur savoir-faire à ce projet. Des pilotes de renom ont rejoint le Triple P. Parmi eux figurent Antoine Girard, spécialiste du marche et vol, connu notamment pour son survol du Broad Peak au Pakistan à 8157 mètres.

 

extrait

Une vidéo pour vous présenter nos idées, c’est ici !